Accueil> Les émissions> Kazoo> Chicago Gospel REM

Chicago Gospel REM

Contenu de la page : Chicago Gospel REM

The "GOSPEL VATICAN" tel est le nick-name de Chicago !
Tous les grands du gospel ont trouvé une écoute à Chicago, il est vrai qu’après un certain marasme à la Nouvelle Orléans, c’est la première ville et quelque peu au nord qui les a accueillis. Mais c’est la ferveur religieuse, et la grande population noire qui a attiré ces artistes.

Le premier et plus fameux : Thomas A. Dorsey a beaucoup composé à Chicago. C’est lui qui a fait du Gospel un style de musique à part entière. Ses compositions sont jouées partout ainsi « Precious Lord »......


Chanteuses en plus des chœurs les églises sont de remarquables pépiniéres de talents individuels. La plus fameuse chanteuse actuelle dans tous les Etats-Unis et en Europe est Albertina Walker. Sa discographie est très vaste, il vous suffit de puiser. Elle a obtenu 9 nominations aux Grammy Awards, et on l’a vue dans des films et dans des comédies à Broadway. C’est elle qui organisa le groupe « Les Caravans ». Chanteurs Sam Cooke soliste des Soul Stirrers est le type même des chanteurs charismatiques. Leur importance est grande dans le style des quartets masculins, l’intensité, la ferveur…Le révérent Samuel Patterson Chanteur/précheur/pianiste/guitariste, qui a une église à son nom à Memphis et une rue, il a été ordonné Bishop Autres groupes The Barret sisters avec Delois Barret Campbell à la splendide voix de contralto qui affectionnaient les costumes de scène extravagant. Les Stapel Singers qui jouissent de prestige, et d’une belle carrière.

En Europe, mention particulière pour le gospel en Grande Bretagne surtout pour le quartet Black Voices et pour Liz Mc Comb qui est souvent en France.

Interview à Orléans en 1996 (avec une cohésion « à la gospel ») approbation exprimée par les autres, exclamations comme dans les églises américaines. Il s’agit en fait d’un Interview collégial ! ! ! Barbara Best : Le titre d’un Gospel « De quoi le monde a-t-il besoin ? » C’est d’amour……Tout le gospel tient dans ce titre ! Approbation de toutes ! Linda Gore : Les night-club ou je chantais me payaient très bien, et je savais qu’avec le Gospel ce serait très différent ; mais la paix de l’esprit n’a pas de prix. Dans les boites vous distrayez les gens, mais c’est du « plastique » ce n’est pas du réel ! ! ! Exclamation des autres…

Relation du religieux et du pouvoir politique Il y a aux Etats-Unis une place du divin dans le groupe, la foi a en effet une fonction dans l’organisation des hommes. La foi, mais pas une religion unique. L’Amérique ne s’est pas constituée sur une réalité ethnique : Ni religieuse : toutes origines religieuses sont visibles Ni géographique Ni culturel ( le jazz est leur création singuliére par contre)

Qui a constitué le pays ? :

des éxilés
des déportés( esclaves)
des marginalisés ( indiens) La nation américaine s’est bâtie sur un projet qui est
— -Organiser un monde nouveau de liberté
— -Ou la loi d’essence divine s’impose à ceux qui adhérent au contrat social

Lors du grand réveil( Great awakening) dans les colonies anglaises d’Amérique en 1720 les Presbytériens, Baptistes, Méthodistes renversent la tendance de déchristianisation. Alors que les réfugiés aventuriers de toutes sortes se réunissaient à la taverne, jamais à l’église. Les fondateurs de la nation ont confirmé un credo libéral avec la libre concurrence entre les nombreuses églises. En 1791 se trouve confirmé la séparation des églises et de l’État Il faut attendre 1954 pour que Eisenhower introduise la serment au drapeau sous la formule « Under god »( sous l’autorité de Dieu) Puis en 1956 l’officialisation de la formule « In God we trust ». N’oublions pas que l’État a été fondé par des croyants. Et bien que n’entretenant pas de relation institutionnelle avec l’une des églises, le pouvoir fédéral entretient une liaison étroite avec Dieu et tacite avec le protestantisme. De leur côté les religions se sont adaptées au pays lui-même, participant à l’histoire des Etats-Unis.

Vie religieuse intense En 1979 selon un sondage Gallup 1. 94% des Américains déclarent croire en Dieu 2. 72% des français( une différence déjà significative) 3. 65% des scandinaves En 1990 il y a 255.000 églises pour 137 Mios de fidéles (de plus de 18 ans) Les Etats-Unis sont le plus grand pays Protestant du monde( plus de 2/3 des Américains) Le protestantisme rassemble plus de 220 dénominations dont 34 Millions de baptistes. stantisme rassemble plus de 220 dénominations dont 34 Mios de baptistes.
Chanteuses en plus des chœurs les églises sont de remarquables pépiniéres de talents individuels. La plus fameuse chanteuse actuelle dans tous les Etats-Unis et en Europe est Albertina Walker. Sa discographie est très vaste, il vous suffit de puiser. Elle a obtenu 9 nominations aux Grammy Awards, et on l’a vue dans des films et dans des comédies à Broadway. C’est elle qui organisa le groupe « Les Caravans ». Chanteurs Sam Cooke soliste des Soul Stirrers est le type même des chanteurs charismatiques. Leur importance est grande dans le style des quartet masculins, l’intensité, la ferveur…Le révérent Samuel Patterson Chanteur/précheur/pianiste/guitariste, qui a une eglise à son nom à Memphis et une rue, il a été ordonné Bishop Autres groupes The Barret sisters avec Delois Barret Campbell à la splendide voix de contralto qui affectionnaient les costumes de scéne extravagant. Les Stapel Singers qui jouissent de prestige, et d’une belle carrière.

En Europe Mention particuliére pour le gospel en grande Bretagne surtout pour le quartet Black Voices Et pour Liz Mc Comb qui est souvent en France.

Interview à Orléans en 1996 (avec une cohésion « à la gospel ») approbation exprimée par les autres, exclamations comme dans les églises américaines. Il s’agit en fait d’un Interview collégial ! ! ! Barbara Best : Le titre d’un Gospel « De quoi le monde a-t’il besoin ? » C’est d’amour……Tout le gospel tient dans ce titre ! Approbation de toutes ! Linda Gore : Les night-club ou je chantais me payaient très bien, et je savais qu’avec le Gospel ce serait très différent ;mais la paix de l’esprit n’a pas de prix. Dans les boites vous distrayez les gens, mais c’est du « plastique » ce n’est pas du réel ! ! !Exclamation des autres…

La question noire Les déportés n’ont cessé d’avoir une vie spirituelle. Sur la base des traditions africaines des pratiques religieuses, musicales et secrétes se sont instaurées et développées. C’est aussi le cas des rites vaudous . Les eglises noires ont très vite compris que la question noire ne pouvait être traitée que par les noirs eux-mêmes. Le plus exemplaire personnage est bien sûr le Pasteur Martin Luther King. Ces églises assurent un rôle social, économique, politique, éducatif …irremplaçable. En 1991 une enquête indique que 91% des Afro-Américains se déclarent chrétiens. Les églises noires ont un rôle important en temps que lobby, influençant la politique Américaine. Elles ont des médias, des circuits économiques, des associations de bienfaisance,, des organisations politiques. Si la musique Gospel a cette importance dans la vie culturelle, c’est que la communauté noire entretient par ses églises un nombre élevé de chœurs pour vivifier la pratique religieuse .Chaque église compte en moyenne 3 chorales, les plus pauvres y investissent parfois la quasi totalité de leur ressources. Ainsi la musique religieuse est une expression majeure, le rayonnement de la culture communautaire.

Téléchargements

Chicago Gospel REM
avril 2014
MP3 - 41.6 Mo
Télécharger