Accueil du site> Les émissions> Kazoo> CONSERVATOIRE de Musique de (...)

CONSERVATOIRE de Musique de Montargis N°2

Contenu de la page : CONSERVATOIRE de Musique de Montargis N°2

COMPLEMENT D’ENQUÊTE sur les INSTRUMENTS DE MUSIQUE AU CONSERVATOIRE

BASSON : Les origines du basson sont très anciennes. Les instruments à anche double ont surtout été utilisés dans la civilisation égyptienne, au Moyen-Orient ainsi qu’en Asie. Mais il faut attendre le Moyen Âge pour retrouver des traces des ancêtres du basson comme la douçaine ou le cervelas.. Jusqu’en 1650, un grand nombre d’instruments différents coexistent, sans pour autant posséder de noms précis ni appartenir à des catégories bien définies. Cependant, la première référence au basson remonte en 1602, en Italie, où on l’appelle alors fagotto. Il est probable que le nom de fagot provienne du fait que les « deux morceaux de bois sont liés et fagottés ensemble ». Quant au mot basson, il viendrait de "basse" ; l’encyclopédie de Diderot mentionne le terme « basson de hautbois ». À cette époque, il existe plusieurs tailles d’instruments. Les instruments les plus graves peuvent atteindre plus de 3 mêtres C’est au cours du XVIIIe siècle que le rôle de soliste du basson est important. De nombreuses sonates et concertos sont écrits à cette époque. Antonio Vivaldi, par exemple, lui consacre près de quarante concertos. Durant cette période, le basson évolue peu. Le clétage n’est pas encore inventé mais on commence à réfléchir à son évolution et à imposer la main droite en bas et la main gauche en haut, laissé alors au choix du musicien. À la fin du XVIIIe siècle Thieriot Prudent est célèbre en France dans la facture des bassons. Il réalise de nombreuses recherches afin d’améliorer l’instrument pour lui donner plus de puissance et corriger ses défauts. Prudent se situe à l’époque charnière entre baroque et classique et les premières grandes modifications de l’instrument.

SUITE DU REPORTAGE AU CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE MONTARGIS

Les Auditions, un apprentissage de concert dans l’enceinte du Conservatoire. jean-claude Grabon conduit ces séances avec gentillesse et compétence. Mademoiselle donnez-moi votre "MI" s’il vous plaît ! ! !

le bon petit orchestre de musique irlandaise

Anne-Françoise qui conduit si bien la formation musicale ( sans souffrances pour les amateurs)

Ce n’est pas là que l’on s’attendrait à entendre un cor d’harmonie, et pourtant !

Salim est né en Syrie, assurément un haut lieu de la musique dans le monde...KAZOO pour une travail approfondi , y était juste avant cette guerre tragique.

Les voila les 2 jeunes saxophonistes de l’Emission

C’EST BIEN LÀ QU’IL FAUT ENTRER !!!!

Téléchargements

Conservatoire de Musique de Montargis N°2
septembre 2013
Durée : 60 minutes
MP3 - 41.3 Mo
Télécharger